[English translation below]

Flyer de U-Report France distribué aux jeunes. © UNICEF France

En juin 2016, la France est devenue le 25e pays à rejoindre la communauté internationale de U-Report, et l’un des premiers en Europe. Innovant et intuitif, l’outil de sondages sur smartphone de l’UNICEF connaît un succès grandissant auprès des jeunes français, intéressés par les nouveaux moyens d’expression et de débats citoyens.

Nous avons interviewé Eskandar Benaïcha, chef de projet U-Report France, qui nous explique le sens de U-Report aux yeux de la jeunesse française et les enjeux à venir.

 

Qu’est-ce qui a motivé l’UNICEF France dans sa volonté de lancer U-Report ?

De manière générale, l’UNICEF France est un comité très avancé dans l’usage des nouveaux outils numériques, aussi bien par rapport aux autres comités nationaux de l’UNICEF qu’aux associations françaises. Donc en 2015 quand nous avons vu que U-Report se déployait rapidement dans un nombre croissant de pays à travers le monde, il nous a semblé naturel de nous intéresser au succès de ce nouvel outil numérique et de l’envisager en France. L’UNICEF promeut le droit à la participation des enfants et des jeunes. C’est pourquoi il a été évident à nos yeux que U-Report répondait, de façon originale et innovante avec ses sondages sur smartphone, à un besoin revendiqué par les jeunes en France : leur parole dans les débats publics.

Dès janvier 2016, la direction de l’UNICEF France a décidé de lancer le projet U-Report et son déploiement, en me confiant la responsabilité du pilotage du projet.

Justement, comment s’est déroulé le projet U-Report en France ?

Le projet a mis 6 mois, de janvier à juin 2016, pour qu’il soit déployé techniquement et soit opérationnel sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook. Il nous a fallu 3 mois pour la première phase d’étude du projet, consistant à adapter les différents usages possibles de U-Report au contexte français, c’est-à-dire répondre aux attentes des jeunes. Avec les membres de l’équipe projet, nous avons organisé des ateliers de brainstorming et analysé des enquêtes d’opinion et des études pour envisager le meilleur positionnement de l’outil. Nous avons aussi interrogé des jeunes lycéens afin de solliciter l’avis de ces futurs utilisateurs en amont du projet pour nous aider à affiner la stratégie d’animation de U-Report. Il est important de rappeler que U-Report est avant tout un outil numérique fait par et pour les jeunes !

Ce qui est clairement ressorti dans cette première phase d’étude, c’est que les jeunes veulent que U-Report soit avant tout un outil de mobilisation et d’engagement citoyen. Avec la promesse qu’ils seront entendus par les médias et les pouvoirs publics. N’oublions pas que la France est un pays latin et que nous sommes un peuple qui aime le débat et les joutes verbales (rires).

Quant à la deuxième phase du projet, d’une durée de 3 mois aussi, elle concernait le déploiement technique de l’outil avec le prestataire, sa configuration et ses tests de sondages avant l’ouverture U-Report au public. Cette phase technique est importante pour tester la fiabilité et la sécurité de l’outil car il ne faut pas oublier que les utilisateurs restent anonymes.

Quel est votre bilan après 6 mois de lancement de U-Report France ?

Depuis juin 2016, notre communauté de jeunes U-Reporters grandit continuellement, elle est active sur les réseaux sociaux, participe de manière régulière aux sondages, et surtout fait preuve d’idées très intéressantes comme lorsqu’on leur a demandé leurs propositions pour lutter contre les violences faites aux filles, ou leurs idées pour la préservation de l’environnement. Nous arrivons bientôt à 2 000 U-Reporters au bout de 6 mois de lancement, et la France est le premier pays occidental en nombre de jeunes inscrits. Nous sommes en fiers et c’est prometteur pour l’avenir car cela prouve que les jeunes français sont intéressés par l’outil et le seront de plus en plus.

Cette réussite, je la partage aussi avec mes collègues chefs de projet U-Report dans les autres pays, car leur retour d’expérience et leurs conseils ont été précieux dans le déploiement rapide de U-Report France. De jour en jour, U-Report s’améliore grâce au partage d’expérience et d’idées d’évolution entre chefs de projet, et ce dans un souci de toujours mieux rendre service aux jeunes utilisateurs. Et en particulier avec les pays francophones car nous partageons déjà des thèmes communs de sondage grâce à notre héritage commun qu’est la langue française et sa volonté de rayonnement culturel.

Des jeunes volontaires au Service Civique ont participé à une formation afin de devenir des promoteurs de U-Report auprès des autres jeunes à travers la France. © UNICEF France

2016 est l’année du déploiement et du lancement, que peut-on vous souhaiter pour 2017 ?

Une grande réussite car nous préparons pour le début d’année 2017 un événement de lancement officiel de U-Report avec des partenaires médias et des associations. On espère que des milliers de jeunes vont rejoindre la communauté des U-Reporters car plus nous serons nombreux, plus la voix des jeunes comptera.

Cet événement médiatique va donner le coup d’envoi d’une campagne nationale pour l’élection présidentielle en France qui aura lieu en avril et mai 2017. Grâce à U-Report, les jeunes participeront aux débats citoyens de l’élection présidentielle pour faire entendre leur voix. Ils rappelleront aussi l’importance de prendre en compte les attentes des enfants et des jeunes dans les politiques publiques.

Vive la France, Vive la République, Vive U-Report France !

Le site Web de U-Report France : http://france.ureport.in/


 U-Report, the first digital tool for French youth civic engagement

In June 2016, France became the 25th country to join the international community of U-Report, and one of the first countries in Europe. Both innovating and intuitive, UNICEF’s mobile polling tool enjoys a growing success among French youth who are interested in new ways of expression and citizen debates.

We interviewed Eskandar Benaïcha, project manager of U-Report France, who explains the purpose of U-Report for French youth and the upcoming challenges.

What has motivated UNICEF France to be willing to launch U-Report?

Generally, UNICEF France is a National committee that is advanced in its use of new digital tools, both compared to other National committees and to  French associations. So, when we saw in 2015 that U-Report was quickly being deployed in many countries, it was natural to take a look at the success of that new digital tool and to think about it in France. UNICEF promotes the right of participation for children and young people. That’s why it was obvious that U-Report addressed a need of  French youth to participate in public debates in an original and innovating way.

From January 2016 on, UNICEF France’s direction has decided to launch the U-Report project by giving me the responsibility of deploying the project.

How did U-Report France’s deployment happen?

The project took 6 months, from January to June 2016, to be technically deployed and operational on social networks such as Twitter and Facebook. We needed 3 months for the project study stage to think and to adapt the different possibilities of U-Report’s use to the French context, to make it fit young people’s desires. With my project teammates, we held brainstorming workshops, and we analyzed some opinion surveys and studies to determine the best positioning for U-Report in France. Before the project, we interviewed high school pupils as well to ask those prospective users to help us adjust our strategy. It’s important to keep in mind that U-Report is (first of all) a digital tool made by and for young people!

Our project study stages showed that youth wanted U-Report as a mobilization tool for civic engagement. With the promise, they will be listened to by the media and public authorities. Don’t forget that France is a latin country and that we are people who like debating and verbal expression.

Regarding the second stage of the project, also lasting 3 months, it concerned the technical deployment with the provider, its configuration and its polling tests before the launch. That technical step is important to test the tool’s reliability and security as we must keep in mind that the users are anonymous.

What are your achievements 6 months after launching U-Report France?

From June 2016 on, our community of young U-Reporters has been continuously growing, it’s active on social networks and it often participates in polls. Mainly, our community has good ideas to share, for example, we asked them their suggestions on fighting gender-based violence, or on the environment. We are reaching 2,000 U-Reporters after 6 months of deployment, and France is the first Western country in terms of number of registered users. We are proud and it’s encouraging for the future because it proves that French youth are interested in the tool and will be more and more.

I also share this success with my project teammates in other countries, as their experience and advice were valuable and useful for a quick deployment in France. Day after day, U-Report upgrades by sharing experiences and evolution ideas between all project managers, as we are determined to best serve young users. Especially in Francophone countries because we already share common poll topics as we have in common the French language and culture

2016 is the year of deployment and launch. What could we wish you for 2017?

A big success as we are preparing an official kick-off event with media partners and associations by the beginning of 2017. We hope that thousands of young people will join the U-Reporters community because the more we will be the more their voices will count.

This media event will kick-off a national campaign for the French presidential elections in April and May 2017. Thanks to U-Report, young people will be able to participate in civic debates on the Presidential elections in order to make their voice heard. U-Reporters will remind us os the importance of taking into account and considering children and youth’s expectations for public policies. Vive la France, Vive la République, Vive U-Report France !

Website of U-Report France: http://france.ureport.in/

Print This Story